BIOS

Quel que soit l’endroit où ils vivent, les hommes sont les mêmes face aux grandes questions de la vie et aux enjeux de notre temps. 

Renée Blanchar

Renee_Après avoir terminé ses études en réalisation à la FEMIS, l’École nationale de cinéma à Paris, la cinéaste d’origine acadienne Renée Blanchar retourne chez elle et se met au travail. Depuis plus d’une vingtaine d’années, elle poursuit inlassablement sa démarche cinématographique, tant en fiction qu’en documentaire. Dans son parcours, les deux genres sont des vases communicants. En effet, l’un nourrit l’autre, et ce tant sur le plan du fond que de la forme. L’engagement est un thème qui traverse la filmographie de cette réalisatrice, dont le pari « improbable » est de faire des films depuis Caraquet, la ville francophone portuaire où elle vit, à l’Est du Canada.

 

Toucher et émouvoir, avoir une résonnance et une couleur particulière et unique. Partir de soi pour aller vers les autres. Assumer son leadership et assurer l’innovation et l’expression de son talent. S’enraciner et ouvrir l’œil et le bon !

Maryse Chapdelaine

Initialement formée dans le domaine des arts et des lettres, puis en gestion, Maryse Chapdelaine rejoint l’Office national du film du Canada au cours des années 1980. Elle a collaboré à un nombre important de productions, coproductions nationales et internationales à titre d’administratrice puis de productrice déléguée et enfin comme productrice. Elle prend en charge le studio Acadie (ONF) en Octobre 2011. Elle y produit les films documentaires de plusieurs cinéastes acadiens dont Phil Comeau, Paul Émile D’Entremont, Renée Blanchar, Rodolphe Caron et Louiselle Noël. Elle s’occupe particulièrement de la relève. En avril 2015, elle s’associe à Renée Blanchar dans la boite de production ÇA TOURNE PRODUCTIONS pour y produire autant du documentaire que de la fiction et des œuvres pour le web.

 RETOUR

Top